Peut-on intégrer le coût des travaux de peinture dans un prêt immobilier?

Publiée le 26 juillet 2019
pret-immobilier

L’investissement immobilier fait partie d’un des plus grands projets de la vie. Chaque décision mérite de mûres réflexions. Dans la majorité des cas, les ménages ne disposent pas suffisamment de fonds nécessaires pour cette nouvelle acquisition immobilière. Ils ont souvent recours à un emprunt auprès de leur établissement bancaire. Cependant, en cours de route, des travaux d’aménagement d’intérieur sont éventuellement à prévoir, comme une nouvelle couche de peinture. Quelle solution adopter quand on n’a plus le financement nécessaire??

La destination d’un prêt immobilier

Généralement, un pret immobilier est destiné à financer un achat immobilier, mais peut aussi servir à réaliser divers travaux d’intérieur, y compris la peinture, surtout si elle est réalisée par une entreprise spécialisée. Ceci dit, il faut bien cerner ses besoins bien avant de signer le contrat de prêt immobilier. Si vous avez connaissance dès le départ qu’il y aura des travaux à faire pour le nouveau bien immobilier, il faut inclure le montant des travaux dans la demande de prêt immobilier. En revanche, si la nécessité d’effectuer d’autres chantiers se présente après l’obtention du prêt, il n’y a pas de retour possible. Cependant, la loi régissant le prêt immobilier autorise l’intégration d’un crédit à la consommation dans un prêt immobilier. Ceci dit, il faut procéder par un rachat de crédit pour inclure le nouvel emprunt.

Rachat de prêt immobilier : une alternative d’inclure ses travaux de peinture

Les solutions de financement pour les travaux d’aménagement sont multiples, à l’instar du crédit à la consommation. Cela étant, si on est déjà engagé dans un prêt immobilier, on se demande souvent s’il est possible d’intégrer quelques travaux imprévus dans les fonds obtenus. À vrai dire, il est possible de demander un prêt destiné à la fois à des travaux et à une acquisition immobilière, mais il faut le préciser dès sa demande. Les banques sont particulièrement vigilantes à ce propos, car la somme octroyée ne doit nullement dépasser la capacité d’endettement de l’emprunteur. Si les travaux viennent après l’achat immobilier, le plus avisé est de procéder à un rachat de crédit immobilier en demandant un nouveau prêt pour travaux. Une fois le dossier analysé et les fonds accordés, l’organisme de prêt va proposer une seule mensualité pour les deux remboursements. Pour le cas des travaux de peinture, il faut, entre autres, fournir un devis provenant de l’entreprise de peinture pour justifier l’emprunt.